Le chocolat c’est bon pour le moral

Bonjour à tous,

Oui oui, le chocolat fait du bien au moral, qu’il soit blanc, au lait ou noir profond, ou alors – vous qui me connaissez un peu – MULTICOLORE (si si, mon boulanger propose des cocotes de toutes les couleurs, il faut que je lui donne une petite formation Power BI, cela devrait l’enchanter).

C’est une excellente phrase d’introduction pour parler de Power BI, car ça y est, vous avez le sourire aux lèvres (ou les yeux au ciel, c’est selon).

J’espère que vous allez bien et que Power BI est toujours votre ami. Je viens vers vous pour vous apporter deux ou trois petits trucs et explications complémentaires, fournis par les dernières mises-à-jour de Microsoft. Et aussi pour partager une chose découverte en formation (certains vont se reconnaître).

Au sommaire :

une meilleure compréhension du formatage conditionnel
La nouvelle palette de couleurs
Une simplification de la fonction Calculate avec des filtres complexes

Format conditionnel
Je souhaite revenir sur le formatage conditionnel dans un tableau.
Ce formatage, lorsque vous voulez le régler précisément (pas avec un dégradé automatique), vous choisissez de créer une règle.
Rappel de la marche à suivre : sélectionnez votre tableau, puis dans les paramètres graphiques, choisir ‘Format conditionnel’, puis choisir la colonne de votre tableau que vous voulez colorer.

Puis activez la couleur d’arrière-plan et enfin cliquez sur Contrôles avancés.
Vous obtenez la boite de dialogue suivante une fois avoir sélectionné « règle » dans la première liste déroulante :

L’idée est de formater une colonne présentant une évolution d’un mois sur l’autre, avec les évolutions négatives en rouge.

Et c’est ici que parfois le cauchemar de l’incompréhension commence, et ce, d’autant plus si la colonne que vous voulez formater contient des pourcentages. Le terme pourcentage nous induit très facilement en erreur :

Vous aurez beau vous acharner, vous ne pourrez pas mettre de nombre négatif.

Si vous essayez (ici, j’ai mis « -10 ») Power BI vous demande en effet de vérifier la logique de votre règle ! Nous, cela nous paraît excessivement logique arghh.
Donc en général, on bidouille, on écrit à peu près n’importe quoi dans les cases (notre température cérébrale monte) et par un petit miracle ça donne quand même quelque chose… de pas hyper exact, mais néanmoins du rouge dans les valeurs négatives, même si vous écrivez 20 à la place du « -10 ».

Comment s’en sortir « pour de vrai » ?
Le terme « Pourcentage » signifie en fait (et bravo à ceux qui avaient trouvé tout seul et qui doivent avoir une petite connexion télépathique avec les développeurs de Microsoft) que vous pouvez déterminer votre couleur en fonction de la situation de votre mesure par rapport à l’ensemble des valeurs que peut prendre la mesure.
Les 20 (premiers) pourcents en gris clair, les 30 suivants en violet, les 30 suivants en bleu et les 20 derniers en rouge : ma valeur fait elle partie des 20 % de valeurs les plus hautes ? si oui, alors elle sera colorée en rouge

AAAAAAAAAAAAAAAAhhhhhh, c’était donc çà…

Donc si ce n’est pas du tout ce que vous cherchez à faire, mais simplement une bonne vieille visualisation binaire : négatif en rouge et le reste en paillettes (ou non formaté pour plus de sobriété), alors il vous faudra sélectionner « Nombre » :

Et vous obtiendrez ainsi quelque chose que vous voulez et dont vous comprenez la logique !

La nouvelle palette de couleurs
A elle seule elle vaut le téléchargement de la nouvelle version. Quand vous désirez appliquer une autre couleur que celle de votre thème, vous avez au pire ceci :

au mieux, vous avez une palette avec uniquement des couleurs criardes et une cellule pour y mettre le code hexadécimal (ou RVB, je ne me souviens plus, j’ai déjà totalement adopté la nouvelle version…)
Maintenant, vous avez la reine de la palette :

Bref un outil digne de ce nom, avec codes hexa et RGB !
Bon, il manque encore une pipette pour éviter de passer par PowerPoint pour récupérer le code de couleur précis que vous souhaitez, mais tellement d’utilisateurs de Power BI la réclament, qu’elle va bien finir par nous être donnée !
Merci Microsoft de segmenter autant les mises à jour…

Simplification de la fonction Calculate avec filtres complexes

Admettons que vous souhaitiez étudier les coefficients de rigolade générés par des numéros de spectacle. Vous souhaitez afficher comme référence le score maximum obtenu par le numéro ayant gagné le Clown d’Or au Festival de MonteCarlo.
Calculate ( Max(score de rigolade), Récompense = Clown d’Or)

Mais après, vous souhaitez avoir un étalon plus large et non restreint au cirque. Vous voulez donc prendre en compte à la fois des numéros ayant été primés à Monte Carlo mais aussi tous les numéros de magie en général qui peuvent générer des rires.
Vous pourriez songer à écrire Calculate ( Max(score de rigolade), Récompense = Clown d’Or || Numéro = Magie)    le || signifie ‘OU’
Et bien si vous n’avez pas la dernière version, ce n’est pas possible ! il vous faudrait écrire un truc dans le genre
Calculate ( Max(score de rigolade), FILTER( All (Récompense, Numéro, Récompense = Clown d’Or || Numéro = Magie)) ce qui est nettement moins instinctif (et qui explique le fait que ce genre de situation n’est pas vue en cours débutant)

Mais maintenant c’est fini !!!!
Calculate ( Max(score de rigolade), Récompense = Clown d’Or || Numéro = Magie) cette syntaxe fonctionne à merveille (mise-à-jour de mars 2021).
Vous pouvez écrire les sélections complexes sur des colonnes différentes à la suite, et vous rendre malade avec les ET/OU ! (|| = « ou », && = « et »)

Le Charticulator : késako ?

C’est un bonjour plus rafraîchissant que chaleureux que je dois vous faire en cette période où l’on se demande si après avoir été confinés sous la pluie, il va falloir se barricader volontairement pour s’abriter du soleil ardent ! Jamais contents ! Mais si si, un peu...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *